Supply Chain et pandémie : anticiper les risques avec la digitalisation

Supply Chain et pandémie : anticiper les risques avec la digitalisation

La covid-19 a mis en lumière les faiblesses de la Supply Chain dans une économie mondialisée et permis une remise en cause des modèles établis.

Après des décennies de délocalisation, poussées par la recherche de performance, les entreprises ont brutalement mesuré leur dépendance face à des intermédiaires qu’elles méconnaissent. De nombreuses problématiques sont apparues :

Manque de traçabilité des produits sur l’ensemble de la chaîne, en particulier quand l’entreprise collabore avec plusieurs partenaires étrangers.

Méconnaissance des risques associés à chaque intermédiaire.

Rigidité des procédures, véritable handicap face à des situations inédites.

-Une politique de gestion des risques inaboutie.

« 37% des entreprises ne possèdent pas de cartographie de leur Supply Chain »

Enquête Kyu / Baromètre 2020 – Base de plus de 100 répondants.

Les conséquences de la crise se multiplient, à mesure que cette dernière s’éternise :

Réapprovisionnements aléatoires et temps de transport allongés, impactant toute la chaîne de production.

Incertitudes économiques : pas de reprise annoncée et une absence totale de visibilité sur la demande.

-Disparition des fournisseurs et bouleversement de l’écosystème des entreprises.

Toutefois, si la covid-19 a fragilisé de nombreux dispositifs existants, elle s’est aussi révélée comme un véritable accélérateur de la transformation digitale. De nouveaux enjeux se dessinent, et les industries revoient leur modèle afin de mieux absorber les impacts de la crise et anticiper de futures défaillances. La crise sanitaire a replacé la sécurisation des flux au cœur des préoccupations.

« 76% des professionnels logistiques qui veulent entamer une transformation majeure à la suite du Covid-19 vont investir dans la technologie »

Shipping and Freight Resource, 2020

Dans ce contexte, la digitalisation est un processus indispensable pour identifier rapidement les risques et les corriger. L’objectif est de reprendre le contrôle de son activité. Pour ce faire, des logiciels informatiques multicanaux permettent de dresser une cartographie détaillée de la Supply Chain et maîtriser l’ensemble de ses maillons.

En l’absence de planification clairement définie, le pilotage des flux en temps réel permet une plus grande agilité dans les productions et la mise en place rapide d’alternatives en cas d’imprévus.

Il convient cependant d'adopter une véritable stratégie de digitalisation afin de ne pas alourdir les processus. Elle doit être pleinement intégrée à la politique de l'entreprise, qui devra par la même occasion gérer un nouveau risque collatéral : celui de la cybercriminalité et la sécurité des données.